Conseils, Le Blog Paillettes & Chantilly

Les tops et les flops de mon mariage – Partie 1

Le top quand on organise son propre mariage ? On est super fière de tout ce qu’on a accomplit.

Le flop quand on organise son propre mariage ? On passe à côté de certains détails qu’un.e professionnel.le aurait pu souligner.

J’ai mis 1 an et demi à organiser mon mariage et pourtant, je n’ai pas pu éviter certains petits tracas une fois le jour J arrivé. En tant que grande perfectionniste, ces petites erreurs me restent encore en travers de la gorge et c’est donc pour cette raison que je vous les partage.

Évidemment, il y a plus de tops que de flops et les invités étaient vraiment ravis. Presque autant que nous ! Vous trouverez donc aussi les idées qui ont su faire la différence et qui ont été super appréciées par nos invités.

Les Tops

Danser dès le début de la soirée

On a rencontré notre DJ très en amont de la date du mariage. Nous savions que nous le voulions absolument pour notre réception car il nous avait été recommandé par le domaine et qu’il s’occupait également de l’ambiance lumineuse. On l’a donc rencontré plus d’un an avant le Jour J. Le feeling est super bien passé et une fois avoir transmis les DO et DON’T des morceaux à passer, j’étais assez sereine de voir qu’on était sur la même longueur d’ondes.

Quelques semaines avant le mariage, on a échangé sur la feuille de route et les temps forts de danse et d’animation. Il était surpris de voir que nous avions réservé près de 45 min de danse entre l’entrée des mariés dans la salle et le service du premier plat du dîner (nous étions sur une réception avec repas assis et servi à l’assiette). Habituellement, dès l’entrée des mariés dans la salle, tout le monde passe à table.

Top et Flop de mon mariage
Photo par Angle à Part

Nous avions fait le choix d’entrainer nos amis sur la piste de danse pour accompagner notre entrée. Ils ont tous joué le jeu et l’ambiance a pris de suite ! Tout le monde a participé et l’atmosphère s’est totalement détendue.

Nous avons pu profiter de tous nos invités et faire la fête avec eux sans avoir besoin d’attendre la fin de soirée. Notre DJ est même venu nous féliciter pour cette idée qu’il propose désormais aux jeunes mariés dont il anime les réceptions.

Avoir un groupe pour l’église

J’avais choisi depuis un moment les musiques et les chants que je voulais pour animer chaque temps fort de la cérémonie religieuse. En terme de technique, la petite église où nous nous sommes mariés n’était pas super équipée et je me suis rendue compte que je n’étais pas forcément pour qu’un de nos témoins branche son iPhone sur une enceinte bluetooth.

La perfectionniste en moi craignait la friture et les bruits désagréables liés aux branchements ou même simplement un bug qui priverait la cérémonie de musique.

Un mois et demi avant le mariage, cette question commençait vraiment à me tarauder l’esprit. En faisant une rapide recherche sur internet, j’ai découvert un super groupe de musique, spécialisé dans les reprises pour les cérémonies religieuses et l’animation musicale de mariage. J’ai parcouru leur répertoire et j’ai découvert que plus de la moitié des titres que j’ai choisis en font partie !

Je leur ai passé un coup de fil, le groupe principal n’était pas dispo pour notre date (il s’agissait d’une chanteuse et d’un accompagnement au clavier) mais le groupe remplaçant l’était ! J’ai écouté leurs extraits, j’étais conquise. En quelques heures nous avons réservé et versés les arrhes. Une dépense de dernière minute qui s’ajoute à notre budget.

Top et Flop de mon mariage
Photo par Angle à Part

Le Jour J, après la cérémonie, je me rend compte que cette dépense était indispensable pour notre mariage. Le groupe était au top ! La cérémonie était pleine d’émotions et la chanteuse a parfaitement accompagnée tous ces jolis moments. J’en ai même versé ma petite larme en rejoignant mon mari devant l’autel.

Le foodtruck, le lendemain du mariage

Il était important pour nous, dès le début des préparatifs, d’organiser un rebond. C’est à dire, un brunch le lendemain du mariage pour continuer de profiter de nos invités. La location du domaine s’effectuait donc sur tout le week-end.

Pour le lendemain du mariage, nous voulions rien de guindé mais plutôt une ambiance guinguette pour profiter de l’extérieur du domaine. Nous avions demandé à nos amis de ramener des boules de pétanques et un jeu de Mölki pour pouvoir nous détendre avec nos invités. Pas de repas assis prévu, juste flâner et jouer dans un joli cadre.

Le foodtruck s’est donc imposé à nous très rapidement. Quand nous en avons parlé avec le propriétaire du domaine, il n’était pas trop partant. Il avait peur que le camion abime sa pelouse ou que le fait de manger à l’extérieur et dans le jardin génère des détritus… Nous avons fini par le convaincre grâce à la patience et la compréhension du super prestataire que nous avions trouvé !

Top et Flop de mon Mariage

Nous avons fait appel à un Foodtruck spécialisé dans les crêpes et les galettes. En effet, notre mariage était un peu international avec des invités venus du Liban, de Côte d’Ivoire, de Grèce, des Etats-Unis et d’Irlande… On voulait donc opter pour un met bien français et donc breton !

Franc succès ! L’ambiance était comme nous l’avions imaginée et vraiment bon enfant ! En plus d’être économique, le foodtruck surprend toujours ! Le propriétaire du domaine est même venu goûter les crêpes et était absolument ravi.

Les Flops

Le manque de coordination entre les deux prestataires principaux

Pour le choix de notre traiteur, nous avions 2 conditions non négociables.

  1. Comme mon mari est d’origine libanaise, nous voulions trouver un traiteur qui accepterait de servir des mezze libanais lors de notre cocktail ou qui pouvait les faire lui-même. Ça parait simple, mais ce n’est pas vraiment le cas.
  2. 2. Sur les boissons, nous voulions également choisir nos propres vins et ne pas avoir à payer de droits de bouchons.

Très peu de traiteur dans les environs de notre domaine proposait les deux options. Nous avons eu beaucoup de mal à trouver un traiteur dans notre budget, pas trop loin du domaine et dont le menu nous plaisait.

Finalement nous optons pour un prestataire qui avait l’habitude des grands événements et qui pouvait répondre à nos attentes. Nous avons validé le traiteur sans checker au préalable auprès du domaine si toutes les conditions étaient établies pour que le traiteur puisse livrer les prestations que nous avions commandé.

Top et flop de mon mariage

Quelques mois avant le Jour J, s’en est suivi de nos nombreux échanges de mails à 3 interlocuteurs ( le traiteur, le domaine et moi en copie). Le traiteur et le domaine n’arrivaient pas à se mettre d’accord sur des détails techniques indispensables comme: « Comment réchauffer les plats préparés en laboratoires ? ».

Ainsi, nous avons par exemple découvert une heure avant le début du cocktail que personne ne s’était occupé des glaçons. Nous étions en plein mois de juillet, il faisait près de 30 degrés et les boissons allaient être servies à température. Il n’y avait même pas de glaçons pour les seaux à champagne.

Ma mère et mon grand-père ont pu se rendre au supermarché le plus proche pour récupérer des sacs de glace pilée et les mettre dans les seaux à champagne pour le début du cocktail. Ce n’était pas à eux de s’en occuper et cette situation aurait pu être évitée.

Les UV

Comme toutes mariées perfectionnistes, j’ai commencé à réfléchir à mon look très en amont du jour J. J’ai trouvé ma robe un an avant le mariage ! Et bien évidemment, je voulais être le plus possible à mon avantage.

Mais j’ai un mini complexe. J’ai la peau très blanche. Blanche au point d’être presque translucide. Je ne bronze jamais en été, je deviens une écrevisse. Même en restant à l’ombre avec de l’indice 50. Alors exceptionnellement, j’avais envie d’avoir un teint un peu hâlé le jour de mon mariage.

J’ai réfléchi à mettre de l’auto-bronzant mais j’avais trop peur de faire des taches et de l’irrégularité de l’application. Je me suis donc tournée vers les UV.

Je suis allée dans une chaîne de cabines UV connue et j’ai pris des renseignements. Sauf que pour avoir un résultat intéressant quand on a ma carnation, il faut y aller souvent. Au moins 3 fois par semaine. Et autant vous dire que je n’étais pas très assidue.

Dès la première séance, je vois des panneaux partout dans la cabine qui expliquent qu’en s’exposant pour la première fois, on augmente nos risques de choper un cancer de la peau de près de 100%. Et bien, je me sens aujourd’hui bien bête d’avoir été aussi coquette. Au final, pas de résultat puisque j’étais pas assidue et un risque de cancer plus élevé.

Top et Flop de mon mariage

Sur une note plus rigolote, sachez que faire des UV après avoir fait un détartrage est une mauvaise idée.

2 semaines avant le mariage, je me suis fait faire un détartrage pour avoir un sourire ultra-bright. En sortant de chez le dentiste, je m’arrête au centre d’UV. Pour cette séance, je reste allongée 20 minutes dans la cabine. Je somnole la bouche ouverte. En sortant de la cabine, je me regarde dans le miroir et remarque que mes dents de devant sont totalement blanches ! De manière très peu naturelle… Je n’ose plus ouvrir la bouche et rentre en pleurant chez moi. Je ne pourrais même pas sourire à mon mariage, à quoi vont ressembler les photos ?!

Au bout de quelques heures, tout redevient normal et mes dents retrouvent une couleur d’humain. Bref, plus d’UV pour moi !

Où sont mes affaires ?

Pour notre nuit de noces, nous avons dormi dans l’une des chambres du domaine. J’avais prévu une tenue pour le lendemain. J’avais préparé un sac avec tout mon nécessaire de toilette et des vêtements de rechange. Pourtant, dans l’excitation et la cohue du jour J, mon sac ne s’est pas retrouvé dans notre chambre.

Quand nous sommes arrivé dans notre chambre après la soirée, vers 5h du matin, je n’avais qu’une envie, enlever ma robe, me débarbouiller et dormir ! Sauf que… Pas de trousse de toilette ! Je n’ai pas pu me démaquiller ou me brosser les dents.

Quelques heures plus tard, nous émergeons. Je remarque qu’il n’y a que ma tenue pour la journée sur un cintre mais que mon sac n’est vraiment pas dans la chambre ! Les invités vont revenir d’une minute à l’autre et nous devons remettre un peu d’ordre avant que le foodtruck commence à servir.

Top et flop de mon mariage
Photo par Angle à Part

J’étais d’une humeur massacrante parce que j’avais peu dormi et que je n’avais même pas pu prendre de douche, me démaquiller et me refaire belle ou encore m’occuper de mes cheveux. Même pas un déodorant à portée de main.

Heureusement, quelques heures plus tard, j’ai complètement oublié ce problème, je m’amusais trop avec nos invités et j’ai quand même pu profiter de cette belle journée. Au final, le sac avait été mis dans une autre chambre…

Ne perdez pas de vue vos affaires ou chargez un de vos témoins, un membre de votre famille de s’en occuper pour ne pas avoir ce type de surprise !

LA SUITE BIENTÔT…